Accueil / Article / Japon – Un Barbecue très spécial

Japon – Un Barbecue très spécial

Mardi 06 Septembre

La dernière nuit avant mon départ, je n’ai pas envie de rentrer… Tellement de choses à voir et à faire. On essaie de garder le moral tant bien que mal. Mais le temps n’est pas avec nous. Nous sommes en plein typhon ! Aujourd’hui devait être une journée spéciale, nous devions aller à la plage avec les collègues de Kie et faire un barbecue là-bas. Cela était prévu depuis déjà un mois. Mais faute de chance, il a fallu que le typhon survienne pile le jour-là. La force du vent fait trembler la voiture, et les pluies est ce que je peux clarifier ça de pluie ? C’est une douche oui !

Impossible pour nous d’aller à la plage par ce temps, nous annulons. Un collègue à Kie, propose que l’on aille tous chez lui pour manger ensemble. La viande a été achetée et les boissons de même par les collègues de Kie. Elle et moi préparons des boulettes de riz « Onigiri » pour tout le monde. Et nous décollons dans l’aprem’ direction Naha pour rejoindre les autres. C’est la première fois que je vais dans un appartement à Okinawa, il est super moderne et magnifique pour son collègue. Il vit tout seul, mais possède 82 m² pour lui tout seul. Nous arrivons à peine que je vois l’ambiance chaleureuse qui nous entoure, 2 personnes sont en train de faire cuire la viande sur une espèce de plaque chauffante, une est en train de préparer des Yaki Soba, 2 autres sont en train de préparer les boissons et laver les ustensiles. Une vraie entreprise !

A la bouffe
A la bouffe

Fier de sa tireuse à bière

On me sert un verre, son collègue possède même une tireuse à bière, TOP LA CLASSE. J’ai pu déguster un jus de houblon bien frais. Je suis vraiment satisfait de l’ambiance et j’aime ces genres d’évènements à la bonne franquette, c’est aussi surtout pour moi l’occasion de m’imprégner de la culture, d’observer silencieusement le comportement social de chacun et de voir un peu le cadre de la vie quotidienne de la population Japonaise.

J’aime le fait que tout le monde se mette à la tâche, personne ne tire au flanc, et certaines personnes de notre pays feraient mieux de prendre exemple sur nos modèles Japonais. On n’arrête pas de me servir à manger. Je finis à peine ma viande ou mes nouilles que Kie où un collègue surveille mon assiette et me rajoute de la bouffe, quand je dis que je viens de terminer de manger, tout le monde me regarde aussi étonnée. À croire que ma réputation de gros mangeur a fait le tour… Merci à ma poulette de Kie !

Elle râle que je n’ai pas beaucoup mangé, si vous saviez… Mes vacances se résument à manger et manger et manger. Donc moi ne pas beaucoup manger ? Je répondrais simplement par cette phrase Japonaise que j’adore, « fuzakeruna » ça veut dire simplement, tu plaisantes ? Ou alors arrête de te foutre de moi.

Pendant qu’on y est pourquoi ne pas interviewer?

La soirée se poursuit, je profite de l’occasion pour faire des interviews des ami(e)s, j’ai en effet préparé une petite liste de questions que j’ai pu recevoir par certaines personnes que ce soit sur les articles, dans la vie réelle ou à travers les commentaires de mon documentaire.

Libre à chacun d’accepter de répondre à mes questions tout en étant filmé, pour attirer du monde, j’offrais une boulette de riz pour ceux qui le voulaient bien. Business is business vous savez. En fait l’astuce c’est de donner une boulette de riz, mais d’annoncer qu’ils me doivent 10000 yens (presque 100 balles) et qu’ils pourraient l’avoir gratuitement s’ils acceptaient mon interview. HOP LA voilà comment rendre même les plus timides à accepter ma requête (Nhan est un vrai salaud !)

La soirée bat son plein, mais il est temps de finir, quelques photos de groupe un au revoir chaleureux puisqu’ils ne risquent pas de me revoir de sitôt !

J’ai encore faim!

Kie et moi partons pour aller faire deux trois courses pour la maison, et profiter d’acheter encore quelques babioles à ramener en France. Mais qu’est-ce que j’entends ? C’est mon ventre qui gargouille, déjà ?! J’ai envie d’un bol de ramen. Kie m’amené donc à un restaurant de Ramen que sa famille n’aime pas trop, mais qu’elle adore « Donbo » c’est le nom ! Elle n’a jamais l’occasion d’y aller, il est spécialisé dans le « tonkotsu » c’est-à-dire le bouillon aux os de porc.

Ramen Tonkotsu
Ramen Tonkotsu

680 yens le bol, ce n’est pas cher ! En plus dans ce restaurant, on peut choisir :

  • La taille des nouilles (fin, normal,gros)
  • La dureté des nouilles (extra mous, mous, normales, dur)
  • La quantité de graisse du bouillon
  • Si l’on veut son bouillon piquant ou non

Moi perso, taille de nouille extra large, dureté molle, bouillon normal et non épicé.

Je termine mes nouilles, mais il me reste la moitié du bouillon mince alors ! Pas de panique dans ce restaurant, on nous offre la possibilité de commander un autre service de nouilles, on appelle ça « Kaedama » pour 100(0.8€) yens on nous remplit la moitié et pour 150 (1.2 €) on nous sert un bol complet de nouilles.

Pour ce deuxième service, on prend de l’extra large encore une fois, mais cette fois je les veux encore plus molles ! Elles étaient bien trop dures à mon gout ! Franchement pour 680 yens (5.66 €) le bol, que demande le peuple ?

Pour finir la soirée en beauté

La bedaine bien remplie, et le typhon qui fait toujours tomber la pluie comme vache qui pisse, nous décidons d’aller au Karaoke (non pas que je sois un grand fan, mais Kie n’arrête pas de me demander) bon allons lui faire plaisir, une petite heure à faire vibrer les cordes vocales dans le karaoké juste à côté du restaurant, pour la somme de 1600 yens (on nous à forcé à commander une boisson chacun) ce qui revient à 13.5€.

J’ai fait une heureuse pour la dernière soirée, il est temps de rentrer que je prépare ma valise, sa grande sœur veut boire avec ma moi pour la dernière fois, nous terminons la soirée devant un film en Français que j’ai acheté sur Utorrent (humour) avec sous-titre Japonais.

Après le film, j’emballe les affaires tristement et dodo, le lendemain du grand retour à la dépression…

Nhan votre petit gars

 

A propos Nhan

Etudiant en école d'ingénieur informatique, j'adore les voyages et la nourriture!

Allez voir aussi

Documentaire – Japon Episode 4 – Un izakaya insolite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*