Accueil / Article / Japon – Gangala Oulala

Japon – Gangala Oulala

Dimanche 04 Septembre

Aujourd’hui on fait une journée culture et patrimoine. L’année dernière j’avais déjà essayé cet endroit, mais nous ne savions pas qu’il fallait réserver, c’est donc cette année que je tente en ayant bien certainement, pris toutes les infos nécessaires.

Gangala mais c’est quoi ?

Comment ? Je ne vous ai pas donné le nom? Bah c’est dans le titre! « Gangala« , drôle de nom n’est-ce pas ? En fait, l’origine de ce mot vient du fait que déjà d’une, nous allons visiter un ensemble de grottes. Une de ses grottes était très profonde, et en y lançant un caillou, il faisait un bruit monstre, Gagagagagalalalalala gagagagalalalaa gangala, ça y est vous faites le lien ? Gangala c’est juste le nom de l’écho d’un caillou. Ma foi, c’est original comme trouvaille ça ! Moi je trouve ça bon enfant. C’est bien une des particularités du Japon. Tout est bon enfant tout est mignon, on trouve des mascottes un peu partout, du mignon du « Kawai « . Je me rappelle dans un reportage que j’avais vu, on expliquait le pourquoi du comment on utilisait toujours des mascottes et des choses toutes mignonnes. Par exemple, les policiers ont leur mascotte. Il est dit que c’ést déjà pour faire une croix sur la violence, à la suite des horreurs de la guerre, le peuple Nippon à voulu tourner la page, et enlever tout ce qui pourrait heurter la sensibilité. Ensuite il est dit que c’est une stratégie commerciale. Ben oui pourquoi pas ? Regardez, moi à Nanjo j’ai bien acheté masse de goodies à l’effigie de la mascotte de la ville « Nanji  » donc même moi je m’y suis pris au jeu.

C’est combien ?

Retournons donc à nos moutons, j’étais en train de vous expliquer « Gangala « , pour la somme de 2200 yens (18.33 €) ou alors 1700 yens (14.16€) pour les étudiants hey pssssttt oui Nhan est encore un étudiant, alors pourquoi je ne profiterais pas du prix des étudiants ? Il suffit de montrer sa carte d’étudiant. Par malheur, ma carte ne montre pas de dates, mais le mec est sympa il laisse passer quand même. Hey avec 500 yens d’économies je peux me payer 6 takoyaki ! Je ne crache pas dessus.

Quand vous payez, vous avez droit à un guide qui vous fera la visite du coin, pour les étrangers donc ceux qui ne parlent pas japonais, vous avez soit un casque de traduction, soit on vous donne un cahier à suivre. J’ai eu droit à mon petit cahier de notes tout écrit en Anglais.

Nhan Gangala
Nhan Gangala

Combien de temps ?

Le parcours dure 1 h 30, une petite bouteille thermos de thé vous est fournie pendant la visite (à rendre à la fin). Pour les passionnés de nature et d’histoire, ne louper Gangala sous aucun prétexte. Il y a eu la découverte des hommes préhistoriques du Japon, la visite des grottes avec toujours une connotation religieuse. Et bien certainement, la ballade dans la jungle d’Okinawa. Le guide nous montre la faune et la flore, en passant des bambous géants ou bien alors les stalactites ou stalagmites des grottes. Tout y est !

Faire de l’huile naturellement

J’ai pu enregistrer des bonnes petites images, après 1 h 30 sous cette chaleur intense, nous arrivons à Gyokusendo ? Vous vous rappelez ? Okinawa world, là où j’avais pris des photos en robe traditionnelle. Ou j’ai aussi fait le musée du serpent. Et bien le premier niveau est gratuit, nous avons vu une nouvelle attraction avec les serpents! Pour 300 yens vous entrez dans un petit bâtiment, muni de lampe UV, vous devez vous balader avec des serpents, en liberté. Oui je dis bien des serpents en liberté dans la petite baraque toute noire, en plus il est écrit qu’il ne faut pas marcher sur les serpents, qu’il ne faut pas faire de gestes brusques et que les serpents peuvent mordre. Euhhh… Mais en fait, payer pour ça, c’est un peu maboul nan ? Ah bah oui ça vous l’avez dit! Moi qui ai une crainte des serpents, vous cherchez une bonne dose d’adrénaline, vous êtes servis ! Seulement 10 min dans la baraque, pour finir le parcours, mais j’ai transpiré 1 L d’eau! Je suis passé à quoi ? 50 cm d’un serpent ! Ils étaient assoupis fort heureusement, mais c’est assez pour faire hésiter un petit gars comme moi. Enfin quand je dis petit, je précise bien petit en France, mais grand au Japon. Du coup, j’ai pas trop fait le malin là-dedans…

Revoir du monde

Allons trêve de bavardage, la journée se finit, nous avons rendez-vous avec des collègues à Kie dans un Izakaya ! Pour 3500 yens(29€)  nous avons alcool et nourriture à volonté pendant 3 h ! Vous devinez donc bien que la soirée était arrosée. Comme d’habitude toujours plus de filles que de mecs. Donc ça bavarde de tous les côtés, j’ai eu l’occasion de revoir des amies que je n’ai pas vu depuis 3 ans ! Ça fait plaisir ! C’est aussi l’occasion pour moi de découvrir de nouvelles personnes, et fort heureusement des personnes de bien.

Sers moi la petite soeur

La soirée se termine pour presque tout le monde, en effet personne n’est en vacances comme Kie ou moi-même, alors il est temps de rentrer pour eux. Mais pas pour moi, en effet je compte poursuivre la soirée dans un autre Izakaya qui avait attiré mon attention déjà l’année dernière. Il s’agit d’un izakaya à l’ambiance bien particulière, c’est une ambiance de style obake yashiki, elle a pour but de vous faire peur bien évidemment.

Nous nous y dirigeons avec Kie et nous avons proposé pour les plus courageux et courageuses, et une seule personne a répondu à l’appel. Chika, une collègue à Kie qui était présente à l’izakaya de l’année dernière. C’est la seule puisque le lendemain elle ne travaille pas. La fine équipe se dirige vers la nouvelle destination. L’izakaya se trouve au 4e étage de l’ascenseur, quelle bonne surprise d’être effrayé par une tête de poupée accrochée à peine à la porte de sortie de l’ascenseur.

Obake Yashiki Izakaya

Ça commence très bien pour moi ! Nous entrons dans le bar, l’ambiance y est très dark, des décorations un peu à gauche à droite, mais pas si effrayant que ça, deux personnes sont présentes au bar, et un seul employé tient le bar. Il est déguisé en bonne femme avec maquillage et cheveux noirs. Un style « visual kei ». On nous dirige vers une table entourée de barreau au style prison, la taille de l’izakaya n’est pas énorme, je compte à peu près 6 tables en comptant le comptoir, je dirais quoi ? 20 places assises. Des TV sont disposées un peu partout diffusant des films d’horreur, mais pas de son. La musique jouée est… De la musique de boite de nuit, pour être effrayé faudra se lever tôt !

Mon coup de coeur

J’ai une envie d’uriner, je me dirige vers les toilettes, ahhhh voila quelque chose d’intéressant. Les toilettes sont noirs, une petite lumière rouge d’ambiance avec une voix d’enfant qui est jouée, la petite fille répète avec une voix fantomatique « asobi masho » qui signifie jouons ensemble. Les toilettes sont décorées avec des cadres horrifiques de visage de monstres, les murs sont peints de rouge avec des traces de mains enfantines ensanglantées, et des trous sont percés au plafond, sur lequel on a disposé des poupées et autres accessoires pour effrayer les clients. Si vous avez une grosse commission à faire et que vous êtes constipés, je pense que l’ambiance là va vous aider.

Bande de poule mouillés

Je reviens voir les deux filles, en leur disant d’aller voir les toilettes, elles sont restées quoi ? 5 secondes, en disant qu’elles ne veulent pas y aller. Si vous êtes peureux ou peureuse sur les bords je vous conseille peut-être d’aller aux toilettes avant. Je commande d’ailleurs ma boisson, une petite tequila qui est drôlement servie, en effet elle m’a été servie dans une seringue avec un bol de sel. Les filles ont été servies dans des récipients chimiques, je crois qu’on appelle ça un erlenmeyer ! Le prix de ma boisson est de 500 yens (4.2 €) un prix abordable dans l’ensemble.

Bon ce n’est pas tout ça, mais le bar avec 5 plèbes c’est un peu ennuyant, il est l’heure de rentrer. Le bar est à visiter, mais peut être en groupe histoire d’avoir une meilleure ambiance !

Il est l’heure de dodo, je dois avouer que la soirée-là était un peu arrosé pour moi, j’avais du mal à garder les yeux ouverts.

À bientôt

Nhan votre petit gars

A propos Nhan

Etudiant en école d'ingénieur informatique, j'adore les voyages et la nourriture!

Allez voir aussi

Documentaire – Japon Episode 4 – Un izakaya insolite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*