Accueil / Angleterre / Angleterre – Toutes les bonnes choses ont une fin

Angleterre – Toutes les bonnes choses ont une fin

Bonjour à tous, le dernier article qui marque la fin d’un voyage plein d’aventures dans le pays du thé. Je ne vous cacherais pas que j’étais impatient de rentrer et si vous m’avez suivi tout au long de mes écrits, vous savez très certainement pourquoi…

Cependant comme je l’avais déjà expliqué. Les voyages forgent le caractère, remplissent de sentiments et vous ouvrent les yeux, je tourne la page vers un avenir meilleur, mais pas seulement ! J’aurais appris l’humilité, une chose ma foi si petite soit-elle qui porte même bien son nom.

Ce n’est pas tous les jours qu’on se fait dégager comme un rien, et j’ai gagné mon titre de SDF pendant quelques instants HAHAHA. Je le prends avec le sourire désormais, ce sont des expériences uniques (tu l’as dit bouffi).

Mais dans l’ensemble j’ai vu des tas de choses ! A noter que l’accent anglais ne m’est plus aussi difficile à comprendre qu’avant, bien qu’il le reste quand même. Ensuite des endroits sympas à visiter, des villes sympas, bien qu’un peu chères. Un nouveau cadre Universitaire, le modèle Anglo Saxon au niveau des horaires est quand même agréable, pour ne pas dire de glandeur par rapport au système éducatif Français. Certes il faut travailler plus à la maison avec le modèle Anglo-Saxon, mais vous me connaissez hein ! Je travaille tout le temps…

Mais est-ce que tu y reviendras ?

C’est une très bonne question ! À chaud comme ça, je dirais que non. Je pense en avoir vu assez, et puis avec les cas du Brexit, il est désormais difficile d’aller et venir. C’est d’ailleurs très drôle puisque je suis rentré dans un pays qui faisait partie de l’Union européenne à mon arrivée, et pile à mon départ, ce pays en sort. Vous parlez d’une expérience unique.

Il ne faut pas hésiter à aller visiter les alentours de l’Angleterre, mais mon coup de cœur restera quand même Londres, il y a de tout là-bas, c’est un peu comme Paris, mais en plus cher bien évidemment.

Et ensuite

Ensuite…. Bien je roule ma bosse, Nhan est encore jeune pardi, j’ai encore tant de Pays à visiter, tant de choses à découvrir, à apprendre, ouvrir mes grands yeux en amande devant la richesse que ce monde peut m’offrir, en n’oubliant pas les valeurs qui font de moi ce que je suis. La famille d’abord, la santé et le travail. Vivez avec ces trois choses au quotidien et pour moi vous avez déjà rempli les besoins fondamentaux de l’homme. J’en viendrais presque à faire un livre sur le développement personnel hey dis !

Restons dans ce développement et j’insiste bien vous qui faites l’effort de me lire, déjà merci de l’effort que vous faites, c’est ma source de motivation pour tenir ce journal qui parfois me casse un peu la tête. Si vous me lisez et que vous aimez mon travail, c’est que nous ne sommes pas si différents vous et moi. Pas un flocon de neige si spécial, mais si vous faites le bien dans votre entourage en commençant par la famille, vous êtes déjà spécial pour eux. Qu’importe l’âge, profitez de la vie, partez en voyage, dites à vos parents, vos frères vos sœurs combien vous les aimez. Il sera peut-être un jour trop tard.

Vous rêvez surement d’une meilleure vie, où que la vie c’est de la merde ? Pas de bile, ça m’arrive aussi, pourtant je me souviens encore de ma copie de Philosophie, le sujet était la différence entre le plaisir et le bonheur. C’était un sujet ma foi, fort intéressant (pour une fois *ironie*) et je vous pose cette question… Pour vous c’est quoi la différence ?

Je vous laisse 5 minutes, faites voir l’exercice et demandez-vous ce que c’est ? Vous y êtes ? Allons donc, laissez-moi vous donner mon avis sur la chose, sans pour autant vous influencer sur votre point de vue.

Mais identifions déjà sur une échelle de temps ces deux termes. Le plaisir pour moi c’est rime de courte durée tandis que le bonheur c’est quelque chose qui dure largement plus longtemps. Ensuite au niveau puissance du sentiment est-ce que vous avez une idée ? Personnellement, je pense que le Plaisir c’est le sentiment qui soit le plus fort qui soi, derrière l’euphorie, c’est une explosion de sentiment et le ressenti est au maximum. Le bonheur à priori est moins puissant  pour le coup.

On à identifier ces deux termes maintenant il faudrait donner un contexte d’application. Voyez-vous, quand je voyage, j’ai beaucoup de plaisir, je flambe, dépense mon argent. Rah punaise alors un bon petit restaurant, un jacuzzi, un tour à flamber au casino, c’est ça la vie ! Le plaisir s’acquiert facilement avec l’argent. Maintenant est-ce que c’est à la même échelle que le bonheur ? Est si bien qu’il soit qualifié de bonheur, à répétition, cela fera t’il le même effet ? Encore une fois, est-ce que c’est le bonheur ?

Bonne question, quelqu’un qui se paie tout le temps du plaisir à t-il vraiment atteint le sentiment de bonheur… Le bonheur quant à lui, je vous repose la même question, procure-t-il du plaisir ? Se lever le matin aux côtés de personne qu’on aime, un foyer rempli d’affection, une tasse de café le matin. Ce n’est pas ça le bonheur ?

Okay super, mais tu veux en venir ou la ?

Je vais conclure mon article en vous redemandant de bien lire ce que j’ai écrit précédemment. Regarder bien, on y trouve la réponse bien qu’elle soit subtile… Une idée ? Je ne vais pas vous laisser comme ça, rassurez-vous !

Regardez si je vous dis maintenant Bonheur = choses simples je vous ai toujours avec moi ? Voilà ou je voulais en venir au final. Le bonheur, ça rime avec les choses simples que la vie puisse vous offrir, vivre au quotidien avec.  Ne pas confondre la recherche du plaisir avec la recherche du Bonheur. On doit s’offrir des plaisirs dans la vie, c’est important, facilement accessible avec l’argent, mais on ne peut pas s’offrir une vie de plaisir, ça serait assez prétentieux non ? Alors un travail simple de réflexion. Le bonheur constant, c’est qu’il faut profiter de la vie c’est tout ! N’allez pas vous payer des voyages hors de prix si vous êtes à ras des pâquerettes niveau compte bancaire. Est-ce que ça sert vraiment d’atteindre un plaisir éphémère de 2-3 semaines pour renoncer au bonheur par la suite ? Bouffer des pâtes une année complète, pour se payer des vacances de luxe, ce n’est pas une vie ça. Sachez vos limites et ne rêvez pas de quelque chose d’inaccessible. Se fixer un but réalisable et travailler dessus pour l’atteindre. Investir son argent dans l’essentiel et non le superflu si on n’en a pas les moyens.

Je ne vais pas vous faire une leçon de la vie, je n’ai pas la sagesse de le faire. Je vous donne mon point de vue. Prenez-le comme vous le voulez, je veux juste donner ma vision de la vie au cours des  histoires que j’ai pu lire ou entendre, des voyages que j’ai entrepris, de l’éducation que j’ai reçue et bien sûr de mes petites expériences.

Pensez à vous, mais n’oubliez jamais de faire du bien aux autres, si vous atteignez des sommets, rester humble, on me l’a toujours dit. Rien n’est bon de faire le mal. J’y reviens à penser d’une histoire sur un roi qui m’avait donné une très bonne leçon de la vie en lisant son histoire.

Une petite histoire

Il a demandé à sa mort que l’on éparpille des fleurs de roses tout le long de la marche funèbre jusqu’au trou. Ensuite d’être enterré avec le visage en dehors du sol. Le jour de sa mort, ils ont exécuté ces dernières paroles, mais  ce roi-là aurait laissé une lettre à ses enfants. En effet ses enfants lui auraient demandé pourquoi cette requête aussi loufoque.

Dans cette lettre il y a répondu, « Voyez-vous les enfants, si j’ai demandé des roses c’est pour prouver deux choses, j’y ai laissé toute ma fortune dans les fleurs, pour vous montrer que même à la mort, nous n’emportons ni argent ni bien avec nous,  que malgré toutes les fleurs que l’on peut recevoir, cela ne fait pas de nous des êtres supérieurs et personne n’échappe à la mort. Ensuite j’ai demandé à ce que mon visage soit en dehors de ma tombe et à découvert, pour que tout le monde puisse voir que même un être humain aussi grandiose que j’ai pu être de mon vivant, reste comme vous et moi un amas de chair qui se décompose et qui nourrira les vers. »

Si cette histoire tout comme moi vous donne une claque sur le visage alors là chapeau ! Vous faites partie des gens qui sont dotés d’une intelligence émotionnelle forte ! (en chocolat)

Pour conclure

Je terminerais donc sur ces belles paroles, de mon côté, je suis mon chemin, en essayant de laisser ma trace sur cette terre au passage avant ma mort. Faisons des choses biens pour les personnes qui nous entourent, la vie est un apprentissage constant, et si par hasard vous devenez quelqu’un de grandiose, de connu, je ne sais autre, n’oubliez pas… Vous et moi…. On chie pareil !

Je vous laisse sur  ces bonnes paroles et je vous dis surement à très bientôt pour de nouvelles aventures.

Nhan votre petit gars.

 

 

 

 

A propos Nhan

Etudiant en école d'ingénieur informatique, j'adore les voyages et la nourriture!

Allez voir aussi

Spécial – Episode 1 – Fantômes d’Okinawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*