Accueil / Article / Japon – Du marine sport à Azama-sansan beach

Japon – Du marine sport à Azama-sansan beach

Japon – Du marine sport à Azama-sansan beach


 

Bonjour à tous !

En ce lundi 10 aout à Okinawa, il a été décidé d’aller faire du « Marine sport » vous vous demandez encore une fois, mais de quoi il parle ce type ?! Allons donc « Marine sport » c’est tout simplement les activités sportives marines. Ça n’aide toujours pas à comprendre n’est-ce pas ? Ben heh, c’est des activités genre du Jet Ski ! Ou alors ces bateaux gonflables tirées par jet-ski du nom de « Banana Boat » par exemple. Oui ce petit machin gonflable porte le nom d’une banane tout simplement parce que ça ressemble à une grosse banane flottante. Pour le prix de 1000 yens (8 euros), on peut monter jusqu’à 8 personnes dessus n’est-ce pas génial ?! Le plus drôle dans l’histoire, c’est que je vous parle du banana boat mais ce n’est absolument pas ce que j’ai fait. Le club qui propose les services, possède 4 activités qui sont :

– Le Banana Boat

– Monter derrière le conducteur de jet-ski 1500 yens (11,70 euros)

– Un high speed boat ou on est couché sur le dos du nom de « Big Mable » 1500 yens (11.70 euros)

– Un boat à gros virage du nom de « Half Pipe » (mon préféré) à 1500 yens (11.70 euros)

Nous avons fait les deux derniers de la liste, car ce sont des choses attirantes pour moi. De plus, le pilote du jet-ski donc entre autres l’animateur de ces Marine sports. Son nom est « Riki » un jeune mec bien bronzé bien sympa qui est un ancien ami de la sœur de ma copine. Go pro en main, nous faisons Big mable à 4 et c’est l’éclate totale !!

C’est parti pour le boat à gros virage qui d’après Riki, se déplace moins vite, mais offre plus de sensations. Par ailleurs, nous tenons sur le ventre sur ce boat, et il annonce qu’il est garanti de tomber de ce bateau. De nature à aimer la montée d’adrénaline, c’est avec ma sœur que je monte sur ce distributeur de sensations fortes. En effet…, ça pique hahaha, spécialement pour nous, Riki nous à fait le maximum de sensation avec des virages à faire retourner le bidule gonflable. Et je ne vous dis pas quand on tombe… Vous avez déjà vu un ricochet ? Si oui imaginez-vous maintenant un humain qui ricoche sur l’eau pendant 4-5 mètres ? Oui vous avez Nhan et sa sœur qui tombent avec élégance et grâce sur cette eau bien limpide et claire bleu azur.

sportstuff
Le half pipe ultra violent

 

Quand on tombe je ne saurais décrire la sensation, je pensais mourir, oui mourir, mais pas d’une façon à paniquer vous savez ? Plutôt d’une façon anodine du type « ah tiens ? Je suis tombé… Ca tourbillonne dis-donc, ça fait mal aussi, je pense que je vais mourir » quand on se rend compte que tout va bien, un autre petit sourire, je lève le pouce pour signaler que tout va bien et on remonte pour de plus belles.

Il est temps de payer… Merci Riki qui nous fait une réduction d’amis et nous ne payons que la moitié de ce que nous devions de base…

La session finie, nous rentrons pour nous préparer pour la suite, qui est un rendez-vous avec d’autres collègues de ma copine. Direction l’Okonomiyaki à volonté. Le restaurant du nom de « Konaya »

dispose de plaques sur chaque table, le principe est comme tel : on choisit un type de menu (dans notre cas à volonté pendant 2 h avec boisson à volonté). Cela coute 1800 yens pour la formule à volonté et 300 yens de plus pour rajouter les soft-drinks en All you can drink total 2100 yens (16.4 euros) par tête de pipe.

Traitons sur le sujet important -> LA BOUFFE.

L’Okonomiyaki -> Okonomi « ce que vous aimez/voulez » et yaki « grillé » est une espèce d’omelette que l’on fait cuire sur une plaque du nom de teppan, elle est généralement faite à base d’œuf, de farine de blé, de dashi (bouillon de poisson) et de choux blancs sur lesquels on rajoute les ingrédients. Il existe bien sûr, différentes variantes de ces dernières et les possibilités sont grandioses. Cependant, ne pas mettre n’importe quoi dedans n’est-ce pas ? Enfin, effort considérable, j’ai gouté à toute la carte et je n’ose pas décrire la taille de mon bide.Nous omettrons les détails sur ma prise de poids durant ces vacances :). C’est avec la panse bien grasse, nous rentrons à la maison pour que je finisse mon régime de Sumotori…

L'omelette okonomiyaki
Cuite par nos mains!

Nhan votre petit gars

 

A propos Nhan

Etudiant en école d'ingénieur informatique, j'adore les voyages et la nourriture!

Allez voir aussi

Documentaire – Japon Episode 4 – Un izakaya insolite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*